Le plan GEMINI à AIRBUS c’est notamment 1164 suppressions d’emplois et la disparition du site de Suresnes, alors qu’AIRBUS ne cesse d’accumuler les commandes et les profits. AIRBUS, l’entreprise aux 1000 Milliards de commandes, obéit ainsi à une logique toute financière.

Le 15 Décembre, une majorité de salariés de cet établissement a débrayé à l’appel de la CGT et cela ne semble pas avoir plu à la Direction qui aujourd’hui reçoit les autres organisations syndicales sans inviter la CGT.

Refuser d’écouter la protestation légitime des salariés d’AIRBUS Group est une conception pour le moins surprenante du dialogue social.

La CGT continuera à écouter et à accompagner le mécontentement des salariés, à défendre l’industrie et l’avenir du groupe en réclamant des embauches, le maintien de la R&T et des investissements destinés à relancer l’innovation et la recherche afin que le groupe conserve son avance technologique de manière durable.

Lire la déclaration complète de la CGT : airbus-rencontreenders-10-01-17-v1

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *